Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 06:41
Histoire d’un roi – Djida Cherfi
 
 
 
 
 
Sur son lit de mort, un roi dit à son fils :
 
« Toi qui es brave et fort, ressaisis-toi ne sois pas triste !
Tu vas devoir succéder à tout ce que j’ai aimé,
Tu monteras sur le trône pour gouverner ton royaume.
Tu devras diriger sans jamais te reposer,
Tu iras au combat à chaque fois qu’il le faudra.
Il te faudra toujours satisfaire sans jamais faire le fier et,
Ce que tu pourras posséder ne devra jamais dominer
Ce que la vie t’aura légué en santé et moralité.
Tu devras être grand en toute simplicité,
Tu devras être fort de sagesse et piété.
Contiens tes émotions, contiens tes colères.
Face à ton peuple révolté et à l’envahisseur de ta terre.
Mais prends garde !
Il te sera difficile de faire preuve d’attention,
Si tu ne t’armes pas d’amour et de passion.
Pour cela, il te faudra trouver une belle sur qui tu pourras compter.
Bien plus qu’une reine, elle sera une confidente,
Une amie à qui tu tiennes, une épouse douce et aimante.
Tu tâcheras de la garder comme tu tâcheras de bien gouverner.
Et... mon fils, assure-toi qu’elle est bien attachée,
Avant de te mettre à la frapper ! »
 
Une lune passât, le fils se mariât
Avec une femme douce et fragile à la fois,
Une femme et une épouse digne d’un grand roi!
Mais…
La voyant comme un animal à dresser,
Le jeune roi se mit à la ligoter et à la frapper
Comme son père le lui avait « ordonné ».
Fatiguée, la jeune reine finit par s’en aller,
Et le roi ne put comprendre pourquoi !
Pourtant, il avait bien respecté
Des conseils très avisés !
Il décida alors, de faire appel à un sage
Qui, pour le retrouver, fit un long voyage.
Ce dernier dit au roi, après l’avoir écouté :
 
« Mon bon roi,
Votre père, cela va de soi,
A voulu faire preuve de délicatesse
En vous donnant des conseils de la plus grande sagesse !
Cependant, en pensant bien faire,
Il n’a pas été très clair.
Quel est l’homme qui ligote sa femme pour la frapper,
A moins qu’il ne soit fou à lier ?
Ce que votre père a sous-entendu,
C’est que les femmes n’aiment pas être déçues.
Il faut faire preuve de fine prudence
Pour gagner leur confiance !
On ne frappe pas une femme, encore moins en la ligotant !
On l’attache à soi, en lui faisant des enfants.
En devenant une maman,
Une femme ne saurait se détacher du foyer de ses descendants. 
Si vous aviez fait cela, vous serriez « attachés » à jamais
Par les liens du sang que vous auriez procréés et,
Proliférés en millier de cordes
D’amour, non de discordes !
Et c’est comme ça que l’on devient souverain d’une grande famille
Aussi bien que d’un royaume solide et uni.»
 
©Djida Cherfi
20/12/2015



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0
Published by jdor - dans Djida Cherfi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche