Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 06:40
Parle-moi ! – Salah Bekka
 
 
 
 
 
Parle-moi de ton cœur pour diriger le mien
Et détache tes secrets pour qu’ils deviennent miens,
Je me ficherai vivant dans l’écume de tes jours,
Où je chercherai profond les racines de l’amour.
 
Parle-moi avec geste sans que tu ne lèves les mains,
Fais des cils de tes yeux, un canal, un chemin,
Où je nagerai dedans pour m’approcher de ta rive
Et je farcirai ta flamme pour mieux la rendre vive.
 
Parle-moi comme un ange dans les rêves de mes nuits,
Puis attache à leurs décors les images imprévues,
Sache que je saurai répondre à leurs venues subites,
Comme je saurai reprendre ce bonheur qui m’évite.
 
Parle-moi dans la langue que seul mon cœur comprend,
Tes mots seront guirlandes, ils illumineront son fond,
Et sous cette lumière des anges, il trouvera la source
De Jouvence et d’éloges, avec une manière douce.
 
Parle-moi du présent pour guérir notre futur,
Il s’attache au passé de peur de le voir pourrir,
Nous serons des amants et transgresseurs du non
Et nous resterons rêveurs et rebelles dans l’union.
 
Parle-moi de ce lit où mon corps est absent,
De l’oreiller que tu as pris et qui accepte tes façons,
Entoure-le de tes bras pour le charger de parfum
De ton corps féminin, et berce-le jusqu’au matin.
 
Parle-moi de ton charme quand la rue te secoue
Par le regard des hommes, dont certains jouent le fou,
As-tu trouvé chez eux mon image ou mon sourire ?
Ou vois-tu dans leur ombre ce qui te fait courir ?
 
Parle-moi de la vie et de tes souhaits dedans,
Je n’ai qu’une seule envie, c’est celle de rester vivant
À écouter ton cœur me parler de nous deux,
D’amour et de bonheur et des moments heureux.
 
Parle-moi sans pleurer sur cette feuille en papier,
Pour ne pas l’encrasser avec des larmes chargées
De khôl qui vire au noir, et qui pourra m’étouffer,
Mouille-la de ta sueur ! Oui, je veux l’inhaler…
 
Parle-moi du futur, que nous espérons ensemble,
Pour t’essuyer ces larmes qui te mouillent chaque nuit,
Nous marcherons ensuite, là où le bonheur tremble
De joie et d’allégresse, et jusqu’au bout de l’infini.
 
Parle de nous en silence dans tes prières au ciel,
De mon coté je l’invoque, en lui j’attends un miel,
Pour parfumer nos jours et nourrir nos deux cœurs,
Puis laisser tout le pire, aux jaloux et aux fauteurs.  
 
©Salah BEKKA. Auteur
 
Fleurs, Épines et Frissons…
Paru au : LES ÉDITIONS DU NET
92150 Suresnes France



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0
Published by jdor - dans Salah Bekka
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche