Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 06:54
Faux dieu – Jean Dornac
Scène du massacre des innocentsLéon Cogniet
Voilà l'oeuvre de Daech, le massacre des innocents…
 
 
Lorsque la peur s’empare de nous, nous avons tendance à mettre nos mains sur nos yeux pour ne pas voir et les mains sur la bouche pour ne pas crier. C’est là l’une de nos erreurs…
 
Face aux actes monstrueux de suppôts de Daech, il faut au contraire ouvrir grands les yeux pour comprendre ce qu’est ce groupe criminel et ses bourreaux ; comprendre que ce n’est pas la foi qui les guide ; comprendre que l’immense majorité des musulmans, en France et ailleurs, n’a rien à voir avec cette abomination ; comprendre que leurs dieux s’appellent : convoitise, jalousie, orgueil, attirance de la mort, celle des autres et la leur.
 
Ce poème n’a pour raison d’être que d’essayer de montrer le vrai visage de ces monstres qui n’ont ni cœur, ni âme, ni conscience, ni foi en Dieu ou en l’homme, qui haïssent la vie et qui ignorent tout de l’Amour… (Jean Dornac)
 
* * *
*
 
Je hais la violence qui détruit les cœurs
Je hais la haine qui détruit les âmes
Qui met le feu dans les consciences
Qui tue l’Amour et les innocents…
 
Il en est qui se prétendent soldats
Mais ne sont qu’ignobles lâches
Rien que des brutes pour tuer femmes
Enfants et vieillards sans armes…
 
Ah la glorieuse armée que voilà !
Il faut remonter loin
Pour retrouver de tels misérables
Jusque dans les rangs des hordes d’Hitler…
 
La lâcheté comme étendard !...
Il fallait bien se montrer
Sous ce noir jour pour enfin affirmer
Etres les vrais défenseurs des Enfers !
 
Ils se proclament croyants ?
Oui, mais, qui est leur dieu ?
Pas un dieu d’Amour
Juste un haineux dieu du mal…
 
Puisse la Lumière des Justes
Des porteurs d’Amour
Ouvrir les yeux de leur âme
Et leur révéler leur noirceur
 
Puissent ces loups
Enfin devenir agneaux
Afin qu’ils comprennent
Leurs terribles erreurs !
 
Qu’ils comprennent
Qu’une poignée de chefs fous
Leur ont volé âme et conscience
Pour en faire les bourreaux de l’innocence…
 
Dieu ne peut pas être un monstre
Ils adorent donc des faux dieux
Prétextes de leurs ambitions
Enjeux de leur folie d’orgueil
 
Paix aux vrais croyants
Ceux qui portent l’Amour
Quelle que soit la religion
Et compassion pour les faux-jetons !
 
Les égarés qui tuent par plaisir
Ou pour flatter leurs maîtres
Si Dieu existe vraiment
Qu’ils espèrent Son pardon…
 
Mais qu’avant tout
Ils abandonnent loyalement
Leurs dieux tueurs de femmes et d’enfants !
Sinon, où trouveront-ils la rémission ?...
 
Ce ne sont pas leurs faux-dieux
Qui leur offriront la paix
Ce n’est que le regret profond de leurs crimes
Qui leur vaudra une telle alliance de pardon…
 
Sinon, ce n’est pas Dieu qui les jugera
Pas même leurs victimes
Mais seulement leur conscience
Qui les maudira pour leurs crimes…
 
©Jean Dornac
29 juillet 2016

 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sorcière2GlaceInfré 01/08/2016 11:40

Je partage tout à fait ton point de vue.
magnifique poème qui me serre la gorge et me fait monter les larmes aux yeux.
Salut Grand Frère poète, aussi bien en mots qu'en images, rencontrer quelqu'un comme toi est un honneur.
Je garde notre rencontre d'il y a quelques années dans un coin de mon coeur, et ça me fait du bien.
zoubisous

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche