Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 06:39
Fantômes de nos manoirs – Pierfetz
 
 
 
 
Tout le monde vous le dira,
C'est une triste réalité,
Les fantômes n'existent pas,
Mais nous les avons rencontrés !
 
C'est bien dans la nuit de chacun
Qu'ils naissent et nous collent à la peau...
Robes de nuit, blanches pour les uns,
Robes de jour, noires de fléau.
 
Dans la lumière et dans la brume,
On les rencontre nuits après jours,
Soleil nuits blanches et pleine lune,
Ils nous rappellent nos amours.
 
Tous ceux que j'ai connus, choyés,
Ceux qui m'ont fait jouir, aimer.
Et tous ceux qui m'ont rejeté,
Ils me reviennent les mal-aimés.
 
Accompagnés par les hiboux,
Ils passent là en blancs manteaux
A la pleine lune des mois doux,
Et hantent mes jardins corticaux.
 
Parfois je me sens un peu ivre
De ces souvenirs de liesse.
C'est bien mon coeur qui les fait vivre,
Mes rêves d'enfance et de jeunesse.
 
Bons ou mauvais,
Tristes ou gais,
Les fantômes du souvenir
Soufflent en nous vent de désirs,
Hantent nos nuits, parfois nos jours,
et les fantasmes de nos amours !
 
Si les fantômes n'existaient pas,
Les humains ne pourraient rêver.
Pour oublier leur ici-bas,
Ils s'empresseraient d'en créer !
 
©Pierfetz
mi-aout ! 2002
 
 
 
Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0
Published by jdor - dans Pierfetz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche