Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 06:43
Aime-moi ! – Salah Bekka
 
 
 
 
 
Aime-moi !
Est mon cri au milieu de ces ruines,
Je le lance comme souhait du profond d’une mine,
Où j’ai vu tomber du haut le vase qui contenait
Tous les pétales d’amour qui nous ont parfumés,
Une fois sur le sol et sous le chant du fracas,
Ces pétales se sont mêlés aux différents éclats,
Ébranlé par cet acte qui ressemble au trépas,
J’ai vu mon cœur mourir au milieu du dégât.
 
Aime-moi !
Est mon cri pour redonner une vie
À cet organe sensible qui souffre toutes les nuits,
Si le tien est muet, moi j’endure dans leur noir
Et le matin au réveil je questionne mon miroir,
Je lui demande des yeux de vider son silence,
De sasser chaque détail entaché de ta présence,
Mais mon esprit malade se bascule dans l’errance,
De ce vide intouchable qui confirme ton absence.
 
Aime-moi !
Est le cri que j’ai gardé au chaud,
Pour ne faire de nos cœurs des éternels rivaux,
Dans le partage du bien et des doux sentiments,
Ils vivront chaque instant comme apprentis amants,
Ils parleront des fleurs, des parfums et du temps,
Qu’ils remonteront dans l’horloge des passions,
Et ils diront à la nuit de soustraire des journées,
Un bout de chaque côté, pour se l’additionner.
 
Aime-moi !
Fais-le en silence pour me sentir léger,
Mon cœur cherche le sens où il pourra nager ;
Au plus près de cette rive où tes désirs jugulent
La houle de mes envies qui ne lâche que des bulles,
Sur le rivage mouillé il ne trouve que leur mousse,
Entre les galets lavés et les algues arrachées,
Qui eux durent muets sous leurs surfaces douces,
Et elles restent déliées comme rubans de bouquet.
 
Aime-moi !
Il est lâché comme cri, je lance dans le noir
D’une nuit sans étoiles où la lune est absente,
La chanson d’une fine pluie réveillera l’espoir,
Et la fraicheur des fleurs pour les rendre vivantes,
Ensuite, je t’offrirai un bouquet de ces fleurs
Aux vifs pétales mouillés, de rosée et de pleurs,
De cette fine pluie de nuit qui a vu l’émotion,
D’un vrai épris d’amour qui t’aime sans condition.
 
Aime-moi !
Fais-le dans tes rêves, dans tes pensées fragiles,
Et fais de moi ton héros, ton protecteur mobile !
Tu sauras dans mes bras en regardant mes yeux,
Que tes rêves et pensées me réchauffent tous les deux,
Je trouverai dans ces deux des sentiments mielleux,
Qui irriguent un amour où on se sent heureux,
Nous formerons un couple où l’amour est trésor,
Où nous serons gardiens, même au-delà de la mort.
 
Aime-moi !
Applique-le tous les jours de ces mois de nos vies,
Les mots venants de toi me suffisent comme habit,
Je ne crains ni le chaud et ni le froid de l’hiver,
Dans le noir de mes nuits, ils s’éclatent en lumière,
Et au fil des saisons, ils seront à notre climat,
Un mercure de douceur aux degrés romantiques,
Nous marcherons dedans sous une mesure de pas,
En abordant cette vie sur ses lignes magnifiques.
 
Aimez-moi !
Ils ne sont que deux mots que je crie au pluriel,
Ils sont adressés à toi, et au seul maitre du ciel,
Sache que j’attends de vous, une réponse, un miracle,
Pour en faire d’efficients écarteurs d’obstacles ;
Je clamerai des prières pour remercier les anges,
Et des prônes magnifiques honorés de louanges,
Nous dirons à nos cœurs de puiser de chaque cœur,
Toutes les fréquences de vie vaccinées au bonheur.
 
©Salah BEKKA. Auteur
 
Fleurs, Épines et Frissons…
Paru au : LES ÉDITIONS DU NET
92150 Suresnes France



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche