Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 06:40
Abjects terroristes – Jean Dornac
Dessins de Plantu, Castelbajac et Louison - (Capture d'écran sur Twitter)
 
 
 
 
En partance pour les Enfers
Ces « soldats » semblent si fiers
Mais ils ne sont que des assassins
Des frelons venus d’un cruel essaim…
 
Leur couleur de prédilection
Reste le plus ténébreux des noirs
Le Mal étant leur suprême élection
Ils sont devenus sombre dépotoir…
 
Ils ne sont que des lâches
Tuant femmes et enfants
Basses besognes et lamentables tâches…
Ce sont des criminels, pas des « combattants »…
 
Ils aiment à se faire exploser
Espérant trouver soixante-dix vierges
Mais il n’auront que des sorcières ridées
Et dix mille coups de verge…
 
Ô monstrueuse dérive
De ces êtres qui se disent croyants !
Alors que leur esprit est sur la rive
Des folies de tous les temps…
 
Tuer et mourir est leur bonheur
Croyant en un ciel fait d’horreurs
Ils sont les serviteurs des démons
Qui hantent leurs âmes et sermons…
 
Ils se prétendent « élites » des croyants
Mais ne sont que les misérables bourreaux
D’une foule de justes et d’innocents
Sans arme ni défense tels de tendres agneaux…
 
Oui, la vie pourrait être belle
Si le monde n’était peuplé de fanatiques
Qui n’ont ni cœur ni cervelle
Et face à l’Amour sont toujours allergiques…
 
©Jean Dornac
Lyon, le 17 juillet 2016
 




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche