Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 06:46
Emmie – Michèle Freud
 
 
 
 
Emmie a 10 ans et des yeux de chiens battus qui lui mangent le visage. Elle paraît petite parce qu’elle est toute recroquevillée sur elle-même : c’est sa façon à elle de se protéger des coups durs qui pleuvent chaque jour sur son dos. Quand elle ne va pas en classe, elle est bouclée dans sa chambre, elle ne peut jamais sortir, elle n’a pas de livres ni d’amis. Ce qui est terrible, c’est que sa mère ne la câline jamais, ne l’embrasse même pas. de sa bouche, ne sortent que des vipères et des crapauds. Quant à son père, non seulement il est loin d’avoir la sobriété d’un chameau mais il ignore totalement la tolérance : sans motif, il vole le printemps de sa petite fille qui n’a pas droit à la parole. Emmie n’ose pas parler de ses souffrances à sa maîtresse comme si elle avait honte de na pas être aimée. Mais elle dort mal car ses nuits sont peuplées de cauchemars : elle voit partout des murs qui l’emprisonnent et l’étouffent. L’écume de ses jours est terne, figée et n’évoque pas le bouillonnement ni le jeu primesautier des vagues.
 
Un jour, elle décide de se « créer » un ami. Elle dessine alors sur son cahier, un arbre avec un tronc épais, des branches solides et tout plein d’oiseaux qui chantent. Elle le dessine d’un trait comme si elle avait un besoin aigu de respirer une bonne bouffée d’air frais.
 
Cet arbre, elle le regarde avec douceur et amitié et puis elle lui raconte sa vie. Comme c’est bon de se confier à un ami, d’être écoutée. Etre écoutée, n’est-ce pas le plus beau cadeau que l’on puisse recevoir de quelqu’un ?
 
L’arbre, au bout de plusieurs jours, se met à lui parler : « Tu n’es p lus seule maintenant, tu peux compter sur moi. Tu me dis que tu es en prison, je t’apprendrai à te sentir libre même en prison, je t’apprendrai à te redresser, à t’affirmer. Je te montrerai un chemin que tu suivras allègrement. Dès maintenant, respire à pleins poumons, laisse entrer la vie en toi et les lendemains prometteurs ne te paraîtront plus aussi lointains.
 
Les journées de la petite fille prennent rapidement une belle teinte rose et sur le chemin de l’école, son cœur s’ouvre désormais à la beauté qui l’entoure…
 
©Michèle Freud
 



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BEKKA Salah 21/04/2016 18:44

Bonjour
La nature a horreur du mepris!

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche