Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 07:27
Il est écrit – Ode
Photo J.Dornac© - Moitié fée, moitié sorcière
 
 

Jamais je n’ai touché ton corps aimé
Jamais je n’ai touché ta chevelure argentée
Jamais je n’ai senti ton parfum, tes odeurs
Jamais je n’ai pris ta main, sauf avec mon cœur

Moitié terre, moitié lionne
Femme du printemps
Fleuve et flammes
De battre, mon cœur ne cesse
Pour toi

Jamais je n’ai vu ta mer, ton pays
Jamais je n’ai goûté tes moissons, tes fruits
Jamais je n’ai senti tes fleurs, ô douceur
Jamais je n’ai avec toi connu le bonheur

Moitié fée, moitié sorcière
Femme du septentrion
De là-bas, interstellaire
De battre, mon cœur ne cesse
Pour toi

Jamais tu ne m’as serrée dans tes bras
Jamais tu n’as mis ton nez dans mes cheveux
Jamais tes lèvres au creux de mon cou et là où mon cœur bat
Jamais, non jamais encor avec moi tu n’as été heureux

Moitié ange, moitié démon
Femme qui t’attend, femme de passion
Là-haut sur mon nuage
De battre, mon cœur ne cesse
Pour toi

Depuis toujours nous nous sommes aimés.
Dans le Grand Grimoire du Temps il est écrit
que l’heure approche de la rencontre de nous deux

Accroche-toi à tes voiles
Je t’attendrai au quai des songes

Et rappelle-toi que
Je suis moitié terre, moitié lionne
Moitié fée, moitié sorcière
Moitié ange, moitié démon
Mais aussi
Que de battre, mon cœur ne cesse
Pour toi
 
Ode©
 

 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche