Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 07:28
Le temps s’envole – Jean Dornac
©Mihai Criste
 
 
 
Les nuages de mon âme
Ne pourront se dissiper
Que dans tes bras de femme
Si tu sais encore m’aimer
 
Mais n’es-tu pas déjà
Le fantôme de l’ancien bonheur
Juste une trace des instants effacés
Qui meurent plus vite qu’une rumeur ?
 
Ne suis-je pas déjà
Une ombre du passé
Avalée et trop tôt dévorée
Par un ogre sans indulgence ?
 
Ma vie ne fut-elle pas déjà
Un semblant de rêve
Ou plutôt un cauchemar
Où la mort était une vulgaire associée ?
 
On dit pourtant qu’avant d’être un homme
J’étais une âme en déshérence
Ne sachant d’où elle venait
N’ayant nul droit de savoir où elle allait !
 
Mais moi je sais pourtant
Que j’étais une sensibilité folle
A fleur de peau et de poils
Depuis toujours et à jamais !
 
J’étais une âme détestant la violence
Un esprit qui vomissait
Les insultes et les mensonges !
Un cœur juste fait pour aimer…
 
Je ne trouverai plus de repos
Que dans tes étreintes
 
Donne-moi l’amour
Que la vie me refuse
Par ses lumières qui s’éteignent
Au soir de ma vie…
 
©Jean Dornac
Lyon, le 24 mai 2015


 
 

Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0
Published by jdor - dans Jean Dornac
commenter cet article

commentaires

jacques razzanti 26/05/2015 00:10

bien écrit votre poème, je vous invite àlire mes poèmes
http://poesiesdamour.over-blog.com/top

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche