Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 08:16
Aimer, quelle folie – Jean Dornac
© Charles Jalabert – Roméo et Juliette
 
 
Aimer, quoi de plus beau
Aimer, quoi de plus doux
Mais, aimer, c’est aussi épouser la souffrance
C’est parfois prendre le risque de la folie
C’est, quelquefois, embrasser la mort…

Est-il pire sort que celui-ci
Souffrir parce qu’on aime
Qu’existe-t-il de plus absurde
Que de perdre la raison ou
De mourir d’avoir trop aimé

Quel sadique a institué cette règle d’airain
« Si tu veux t’approprier l’amour
Empoignes aussi tout le poids de la souffrance…
»
Les amours humaines qui se défont, se détruisent
Les amitiés qui s’écroulent dans la trahison
L’enfant qui te maudit ou qu’on te détruit
Celle ou celui que tu aimais follement
Et qui, de trop de souffrances, se supprime
Ou encore, ces ignobles maladies
qui rongent le corps de l’aimé, avant de le pourrir…

Tous ont été adorés, tous se sont en allés
Tous ceux qui les ont chéris, de trop de douleurs
Ne peuvent plus, ne savent plus que survivre
Avec des souvenirs que le temps efface
Ne laissant qu’amertume et douleur à la place…

Alors, aimer ou être indifférent
Pour ne pas souffrir, tu refuses d’aimer…
Peut-être as-tu raison de choisir la solitude…
Mais choisi-t-on vraiment d’aimer
Ou n’est-ce pas plutôt l’irrésistible appel

Qui ne sait pas ou n’a pas compris
Qu’une vie refusant la tendresse et l’amour
N’est qu’un implacable échec
Que rien ne vient consoler
Qu’elle n’est que vide, froid semblable à la mort…

Mourir après avoir intensément aimé
Ne vaut-il pas mieux que de mourir desséché
Que de mourir sans avoir connu le bonheur
La consolation d’un être qui t’accueil
Qui te console et te donne tout

L’amour est risque, merveille et déroute…
Il n’est pourtant pas d’autre vivante lumière
Sur les chemins de nos vies accablées…
Un cœur sec n’est qu’abîme sans fin
D’où nulle lumière ne jaillit
Que nulle beauté ne transcende…

Alors aimer, oui, et jusqu’à la folie
Aimer au risque d’en mourir, qu’importe
Aimer au risque de paraître niais ou stupide
Mais aimer toujours et malgré tout…


© Jean Dornac
le 29 mai 2007


 



Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche