Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 08:25
L’orphelin – Mouloudi Mustapha
 
 
La solitude n’est pas facile. Pour avoir une simple petite idée, il faut la vivre… L’injustice aussi n’est pas facilement supportable, il faut la subir pour savoir autant son poids que la profonde douleur qu’elle installe en vous… De nos jours, on ne traverse pas les frontières pour voir tel ou tel mal, il faut tout juste ouvrir les yeux et vous serez étonné… Encore faut-il être ce que dieu a créé comme humain libre et non soumis à la lumière tamisée de telle ou telle couloir ou coulisse ou être à la merci de telle ou telle propagande ou encore obnubilé par ce précaire qui empoisonne l’humanité et bien entendu aux ordres de tel ou de tel...
Ici nous n’avons pas de guerre… Ici on n’essaye pas les bombes sur la nature et les hommes. Ici on ne cherche pas à haïr mais, problème, c’est que nous ne  trouvons pas qui aimer d’un noble amour.  Ici nous parlons de tout et de rien et nous vaguons là où l’on peut sans pour autant nous aventurer là où nous n’avons pas le droit… Ici nous n’avons pas de foyers détruits par les bombes mais nous avons des foyers éventrés par la misère. Ici nous n’avons pas de corps déchiquetés par les explosions éparpillées sur les gravats mais nous avons des êtres qui semblent être vivants mais en vérité broyé de l’intérieur ils ne le sont pas… Ici nous n’avons pas d’expansionnistes ou d’envahisseurs au sens propre des mots mais nous avons des démocrates, lesquels au nom de la démocratie nous font tout simplement rêver de ce temps qui fut un temps… Là-bas, on ôte la vie en une fraction de seconde et tout le monde en parle, ici on tue à petit et tout le monde se tait… (Mouloudi Mustapha)
       
 
                      dédié à Adeline Mela
 
 
Privé, le voilà solitaire
Avide d’un tendre regard.
Passants sur cette terre
Nul ne sera en retard.
 
Exclu, le voilà vagabond
A la recherche de l’espoir
Lumière ici, élite de renom
La tombe douche son noir.
 
Sans mère, sans papa
Ouvrez et tendez-lui la main
Ainsi ne le regardez pas
De respect, d’amour il a faim.
 
Sans frère, sans sœur
Aujourd’hui que d’ennemis
De tout et de rien il a peur
Sa vie est une longue nuit.
 
Personne sur qui compter
Sa douleur est ronflante
La haine veut le dompter
Avec sa plaie si profonde.
 
Les larmes, il n’en a plus
Les soupirs, son monde
A son âge, il déjà trop vu
D’indifférents et d’immondes.
 
© Mouloudi Mustapha
Laghouat le 01/09/2014




Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection des droits

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Couleurs Poésies 2
  • Couleurs Poésies 2
  • : Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
  • Contact

  • jdor
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...
  • Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Recherche